Les bénéfices du yoga sur la santé sont connus depuis des millénaires, en particulier en Inde où cette discipline a été fondée il y a plus de 5000 ans!

Egalement d’origine indienne, le curcuma, ou plus précisément la curcumine, son ingrédient actif, est aujourd’hui reconnue comme un puissant antioxydant et anti-inflammatoire naturel comme le démontrent de nombreuses études scientifiques effectuées dans le monde entier. De plus en plus d’universités s’intéressent aujourd’hui à l’effet sur le long terme de la prise de curcumine ou de curcuma sur la démence, Alzheimer et Parkinson.

Et si nous combinions la pratique du Yoga avec la prise de Curcumine? Quels bénéfices pourrait-on obtenir pour réduire le risque de démence et donc de développer la maladie d’Alzheimer?

Un groupe de chercheurs dirigé par le Docteur Sally Frautschy de l’université de UCLA (Californie) a décidé d’étudier les bénéfices de la pratique du yoga et de la prise journalière de curcumine chez des patients présentants des signes de déficience cognitive légère, précurseurs de la maladie d’Alzheimer.

80 personnes âgées de 60 à 90 ans (hommes et femmes) participent à cette étude clinique qui a commencé au mois de juillet 2015.

Protocole de l’étude clinique:

L’étude prévoit 4 groupes de 20 personnes.

1) Le premier groupe prendra quotidiennement pendant les six premiers mois 800mg de curcumine Longvida – la formule du complément alimentaire Optim Curcuma – et, au deuxième semestre, le groupe intégrera à ce traitement deux classes d’une heure et deux sessions de 30 minutes par semaine de yoga aérobique.

2) Le second groupe suivra le même traitement mais au lieu de pratiquer le yoga aérobique, pratiquera le yoga non-aérobique (activité moins intense au niveau cardiovasculaire).

3) et 4) Les 3ème et 4ème groupes suivront le même protocole, mais au lieu de prendre la curcumine Longvida, les participants prendront un placebo.

Cette étude sera menée en double aveugle, c’est à dire que ni les participants ni l’équipe investigatrice ne savent qui prend les capsules contenant la curcumine ou le placebo.

Comment seront évalués les résultats?

Au cours de l’étude (au début, à six mois et à 12 mois), les investigateurs mesureront dans le sang des participants l’évolution des biomarqueurs liés à l’inflammation et à l’avancé de la dégénérescence (Alzheimer) comme la protéine bêta-amyloïde.

L’inventaire neuropsychiatrique (NPI ) sera également utilisé pour mesurer le score des participants avant et après l’étude. L’inventaire neuropsychiatrique permet de recueillir des informations sur la présence de troubles du comportement chez des patients souffrant de démence comme la maladie d’Alzheimer et d’autres troubles neuro-dégénératifs. On retrouve dans ce test les troubles suivants: hallucinations, anxiété, humeur, dépression, apathie, irritabilité, comportement moteur aberrant…

Le but de cette étude est donc de déterminer si la prise de curcumine Longvida – la formule d’Optim Curcuma – favorise des changements biologiques et cliniques associés au risque de la maladie d’Alzheimer et si la pratique d’une activité physique comme le yoga (aérobique) permet de potentialiser les effets de la curcumine et de prévenir le développement de la maladie d’Alzheimer.

La publication des résultats de cette étude est prévue en décembre 2016.

Pour plus de détails sur l’étude: ClinicalTrials.GOV Yoga and Curcumin Clinical Trial

Autre article qui pourrait vous intéresser: Facteurs de risque et causes de la perte de mémoire

Quelques chiffres

La maladie d’Alzheimer en Belgique

L’association européenne de la maladie d’Alzheimer estime le nombre de personnes atteintes de démence en Belgique à plus 19.000 personnes, ce qui représente 1,77% de la population totale. Le nombre de personnes atteintes de démence, en pourcentage de la population est légèrement plus élevé que la moyenne européenne de 1,55%.

Le nombre de cas de démence en Belgique touche près de 9,3% de la population de 65 ans et plus. Parmi les personnes âgées de 85 ans et plus, ce chiffre s’élève à 26,4% et à 34,8% pour les personnes de 90 ans et plus. Deux patients sur trois sont des femmes.

La maladie d’Alzheimer en France
L’association européenne de la maladie d’Alzheimer estime le nombre de personnes atteintes de démence en France à plus 1.170.000 personnes, ce qui représente 1,85% de la population totale. Le nombre de personnes atteintes de démence, en pourcentage de la population est légèrement plus élevé que la moyenne européenne de 1,55%.

4,4 % de la population européenne de plus de 65 ans est atteinte par la maladie d’Alzheimer. 850 000 personnes seraient touchées en France, avec 160 000 nouveaux cas par an. La prévalence est fortement corrélée à l’âge : 1,5 % entre 60 et 70 ans, 5 % entre 70 et 80 ans, et plus de 15 % après 80 ans.

Références:
http://www.vidal.fr/recommandations/1530/alzheimer_maladie_d/la_maladie/

http://www.alzh.org/fr/maladie-dalzheimer/la-d%C3%A9mence-en-belgique

http://www.alzheimer-europe.org/Policy-in-Practice2/Country-comparisons/The-prevalence-of-dementia-in-Europe/(language)/eng-GB