Ajouter du poivre au curcuma, est-ce vraiment utile pour augmenter l’absorption de la curcumine? Quels sont les effets secondaires du poivre? Comment choisir son complément de curcuma?

Le curcuma et la curcumine

Les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de la curcumine, le principe actif du curcuma (teneur entre 2 à 5%), sont largement documentées par des études in-vitro. Ces études ont démontré que la curcumine est très efficace pour réduire l’inflammation, la douleur et soulager l’inconfort articulaire.

Cependant,  il existe un problème majeur: la curcumine est très faiblement assimilée par le tube digestif en partie dû à sa faible solubilité dans l’eau et stabilité au niveau de l’intestin et du foie.

 

Quelle est la meilleure façon de prendre de la curcumine ou du curcuma?

Il est important de choisir un curcuma ou une formule qui augmente la biodisponibilité de la curcumine.

Peu importe la quantité de curcumine consommée, l’important est la quantité absorbée dans le sang, les organes et les tissus

Pour obtenir une bonne absorption, la formule à base de curcumine doit :
– augmenter l’assimilation de la curcumine dans le sang

– réduire la transformation de la curcumine en métabolites de faible activité Cela signifie qu’il faut maintenir la curcumine dans sa forme active et libre.

– être naturelle et ne pas augmenter la perméabilité intestinale

 

Voyons maintenant pourquoi la prise de curcumine seule ou avec du poivre ça ne marche pas – même en prenant des doses de plusieurs grammes par jour.

 

La curcumine seule est très faiblement assimilée dans le sang

Une étude effectuée dans les universités du Michigan et de San Diego (Lao 2006) démontre que la poudre de curcumine standardisée à 95% (presque pure) n’est pas assimilée dans le sang en dessous de 8 grammes par jour (soit l’équivalent de plusieurs dizaines de grammes de poudre de curcuma). Sur les 24 participants de l’étude, seulement les 2 personnes ayant ingéré 10 et 12 grammes par jour ont vu leur teneur en curcumine dans le sang augmenter. Les niveaux de curcumine étaient toutefois insuffisants pour obtenir des bienfaits notables.

Il faudrait donc prendre au quotidien des quantités importantes de poudre de curcuma pour observer des bénéfices.

 

Curcuma et poivre noir

L’ajout de poivre noir (bio pipérine) n’augmente pas l’assimilation de la curcumine active dite “libre”

En 1998, l’étude menée par le Docteur Shobba démontre que la prise de 2g de curcumine avec 20mg de pipérine extraite à partir du poivre noir, augmente de 20 fois (ou 2000% comme écrit dans l’article) l’assimilation de la curcumine dans le serum sanguin des 8 volontaires.

Quelques années plus tard, en 2006, un autre groupe de chercheurs dirigé par le Dr. Anand, mesure l’assimilation de la curcumine dans le plasma du sang et démontre que l’ajout de 5mg de pipérine à la prise de 2g de curcumine double l’assimilation de la curcumine dans le plasma. Ces auteurs précisent avoir mesuré dans le plasma la curcumine totale, c’est à dire la curcumine sous sa forme active et sous ses formes dites conjuguées qui sont ensuite éliminées par le corps.

En revanche, une étude publiée en 2012 par un groupe de chercheurs de l’université de Boston (Volak 2012) démontre clairement que la quantité de curcumine » libre », c’est à dire active, n’est pas détectée dans le sang avec une prise quotidienne de 3g de curcumine pure avec ou sans pipérine (24mg).

L’ajout de poivre noir n’augmente donc pas la bio disponibilité (l’assimilation) de la curcumine « libre » (c’est à dire active) dans le corps. Les auteurs concluent leur article en insistant sur la nécessité d’étudier de nouvelles formules à base de curcumine.

 

Quels sont les effets secondaires de la pipérine ou du poivre noir?

La pipérine est un inhibiteur de glucuronates hépatique et intestinal (Singh, 1986). Elle peut donc augmenter la biodisponibilité de certains médicaments en réduisant leur élimination progressive, et crée une concentration (Cmax) plus prononcée dans le sang (Patil, 2011 ; Srinivasan, 2007)

Aussi, la pipérine présente dans le poivre noir endommage la paroi intestinale et augmente la perméabilité intestinale (Feng, 2014). Elle ne peut donc pas être conseillée aux personnes souffrant de troubles intestinaux.

 

Comment choisir un bon complément de curcuma?

Il existe sur le marché différentes formulations de compléments à base de curcumine.

Les formules à base de poivre noir ou de polysorbate 80 ne sont pas recommandées en raison de leur effet sur la perméabilité intestinale. L’intégrité de la barrière intestinale joue un rôle important, notamment sur l’inflammation. (Salvo-Romero, 2015).

Les formules à base d’ingrédients non naturels ne sont pas non plus recommandées.

Il est important de veiller à ce que le complément de curcumine atteigne des niveaux de curcumine libre sous sa forme active à faible dose (c’est-à-dire quelques capsules). La formule doit également faire l’objet d‘études cliniques qui confirment les bénéfices annoncés.

Une solution innovante: Optim Curcuma

La formule d’Optim Curcuma a été développée par un groupe de scientifiques de l’université de Californie – Los Angeles (UCLA) et permet de résoudre le problème de la faible assimilation dans le corps de la curcumine.

Il aura fallu plus de 10 ans de recherches pour développer la formule innovante et efficace d’Optim Curcuma qui permet d’augmenter jusqu’à 65 fois l’assimilation de la curcumine « libre » dans le corps.

Références:

Anand P, Kunnumakkara AB, Newman RA, Aggarwal BB. Bioavailability of curcumin: problems and promises. Mol Pharm. 2007 Nov-Dec;4(6):807-18.

Feng X, Liu Y, Wang X, Di X. Effects of piperine on the intestinal permeability and pharmacokinetics of linarin in rats. Molecules. 2014 Apr 30;19(5):5624-33.

Jurenka JS. Anti-inflammatory properties of curcumin, a major constituent of Curcuma longa: a review of preclinical and clinical research. Altern Med Rev. 2009 Jun;14(2):141-53

Lao CD, Ruffin MT 4th, Normolle D, Heath DD, Murray SI, Bailey JM, Boggs ME, Crowell J, Rock CL, Brenner DE. Dose escalation of a curcuminoid formulation. BMC Complement Altern Med. 2006 Mar 17;6:10.

Patil VM, Das S, Balasubramanian K. Quantum Chemical and Docking Insights into Bioavailability Enhancement of Curcumin by Piperine in Pepper. J Phys Chem A. 2016 May 26;120(20):3643-53.

Salvo-Romero et al. Función barrera intestinal y su implicación en enfermedades digestivas. Rev Esp Enferm Dig. 2015 Vol. 107, Nº 11, 686-696.

Singh J, Dubey RK, Atal CK. Piperine-mediated inhibition of glucuronidation activity in isolated epithelial cells of the guinea-pig small intestine: evidence that piperine lowers the endogeneous UDP-glucuronic acid content. J Pharmacol Exp Ther. 1986 Feb;236(2):488-93.

Shoba G, Joy D, Joseph T, Majeed M, Rajendran R, Srinivas PS. Influence of piperine on the pharmacokinetics of curcumin in animals and human volunteers. Planta Med. 1998 May;64(4):353-6.

Srinivasan K. Black pepper and its pungent principle-piperine: a review of diverse physiological effects. Crit Rev Food Sci Nutr. 2007;47(8):735-48.

Volak LP, Hanley MJ, Masse G, Hazarika S, Harmatz JS, Badmaev V, Majeed M, Greenblatt DJ, Court MH. Effect of a herbal extract containing curcumin and piperine on midazolam, flurbiprofen and paracetamol (acetaminophen) pharmacokinetics in healthy volunteers. Br J Clin Pharmacol. 2013 Feb;75(2):450-62